Pourquoi allier le coaching et la réflexologie faciale ?

Et bien tout simplement parce que ce sont des techniques complémentaires. Je vais vous présenter l'histoire de madame S.


S. est une femme d'une cinquantaine d'années qui vient en consultation pour une séance de réflexologie faciale. Le but de sa visite est le soulagement de forts maux de tête, qui deviennent très handicapants dans son quotidien et notamment dans son travail. S. est responsable régionale du secteur commercial d'une société en plein développement. De part son poste, elle doit faire beaucoup de déplacements lors de ses semaines de travail. Lors de notre premier entretien, nous avons pu faire un point sur ses habitudes, ses conditions de vie, son emploi, son environnement et déterminer sur quels aspects travailler lors de la séance de réflexologie faciale (fatigue, maux de tête, stress et foie). Étant donné l'intensité de ses maux, je lui ai conseillé de revenir assez rapidement pour pouvoir continuer sur cette bonne lancée, afin d'obtenir les meilleurs résultats qui soient sur du long terme. Nous nous revîmes donc deux semaines après. Lors de cette deuxième séance, S. me signifia les effets positifs de la première et m'indiqua quelques douleurs résiduelles, mais sans commune mesure avec les précédentes. Nous continuâmes donc son travail d'introspection (ou d'investigation). Notre cheminement nous conduisit sur ses relations très conflictuelles avec son directeur. En continuant le fil de sa pensée, l'image de son père fini par apparaître, avec qui la relation avait été aussi très compliqué et toute la colère qui était resté en sommeil vis-à -vis de lui durant toutes ces années. Il apparaissait donc que ce qui se manifestait dans sa relation professionnelle avec son directeur était un reflet des liens passés qui se rejouaient. Après avoir extériorisé ses maux, nous pûmes donc refaire une séance de réflexologie faciale pour retravailler sur les mêmes points afin de renforcer les effets bénéfiques de la première séance.

Comme j'ai l'habitude de le dire lors de mes écrits ou vidéos, notre tête ne marche pas sans notre corps, ni notre corps sans notre tête, nous sommes un tout. C'est pourquoi dans mon approche professionnelle, j'essaye d'avoir une vision globale de la personne, car nos maux ont souvent une résonance qui va au-delà de ce que l'on aurait pu penser au premier abord. Même lorsque je reçois des personnes pour du coaching en développement personnel, cette "lecture" du corps me sera utile pour développer un questionnement pertinent dans votre cheminement. Comme on a pu le voir au travers de cet exemple, ses maux étaient l'expression de ce qui se jouait dans son travail et dont les racines plongeaient jusque dans l'enfance.

Si je devais résumer cette histoire, je dirais que la connaissance de soi est la base de tout changement et que les chemins pour y arriver sont très diversifiés. Le premier pas est souvent le plus délicat.

Prenez soin de vous.