Les rapports entre le praticien et la personne qui vient consulter



On trouve actuellement un grand nombre de médecines alternatives ou de techniques comme le coaching, se pose alors tout naturellement la question, comment entant que patient/client puis-je m'y retrouver, comment savoir si telle technique sera la plus adaptée à ma situation ?

Et bien, il n'y a pas vraiment de recette miracle. A part peut être dire qu'il faut avant tout se renseigner sur la technique du praticien, le déroulement des séances et les compétences acquises de celui-ci. Mais même en ayant fait ce petit travail d'investigation, on ne peut être sur du résultat. Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce qu'il y a des techniques qui vous conviendront plus que d'autres. Pour prendre l'image du sport, par exemple le football, il y a des personnes qui vont être parfaitement à l'aise en tant qu'attaquant et d'autres en tant que défenseur ou certains vont préférer la marche à pied à la course de vitesse. Nous sommes tous différents, dans notre fonctionnement, notre passé, nos pensées, notre façon de vivre et ces choses varient généralement en fonction de notre âge et de ce que nous sommes entrain de vivre. Tout ceci pour vous dire qu'une technique de médecine alternative ou des méthodes plus conventionnelles comme la psychothérapie ne vous conviendra pas forcément, il n'y a pas de certitude en la matière. Parce que bien souvent, on oublie de prendre en considération qu'il s'agit à la base d'une rencontre entre deux personnes et qu'il faut avant tout pour travailler ensemble une relation de confiance.



Et oui, j'ai bien dit travailler ensemble. J'aime bien utiliser l'image de la barque pour faire

comprendre qu'entant que praticienne, si en ayant chacun une rame, je suis la seule à ramer et bien nous allons tourner en rond, il faut être deux pour avancer tout droit. Mais il ne s'agit pas que de cela non plus. On peut parler aussi de la résistance chez le patient/client. C'est un phénomène bien connu en psychologie, qui peut porter selon les approches soit sur le comportement entant que tel ou soit sur l'inconscient. Mais pour moi, je pense qu'il s'agit là des deux pendants d'une même médaille. C’est lorsque l’on va avoir du mal à modifier un comportement ou une façon de penser. Ce phénomène, pour résumer, peut avoir deux utilités, soit, c’est une protection lorsque nous ne sommes pas prêt à assumer les conséquences d’un changement ainsi que la compréhension du pourquoi l’on est comme ça. Et la deuxième utilité, c’est ce que l’on appel les bénéfices secondaires, c’est-à-dire lorsque l’on tire plus d’avantages du fait d’être comme ça que si l’on changeait, par exemple, ça peut être le fait d’attirer l’attention. Pour résumer en trois points :

-1 : trouvez l’approche thérapeutique qui vous conviendra le mieux en vous renseignant sur celle-ci, parfois il faudra même que vous l’essayiez pour vous en faire une idée plus formelle, tout en sachant qu’à un certain moment elle ne vous conviendra peut-être pas mais pourra vous convenir à un autre.

-2 : l’importance du rapport que vous allez établir avec votre thérapeute. Il faut que l’un comme l’autre, vous vous sentiez à l’aise dans la relation pour pouvoir travailler ensemble, dans le même sens.

-3 : vous pouvez rencontrer le phénomène de résistance. Si jamais c’est le cas, ça ne veut pas forcément dire, ni pour le thérapeute ni pour le patient/client, que la technique choisie est nulle ou que la personne y met de la mauvaise volonté. Il ne faut pas oublier que la résistance a une fonction utilitaire. Il y a un temps pour toute chose et peut être que lors de cette rencontre quelque chose aura été dite ou faite qui vous aidera par la suite.

Pour conclure, cette rencontre, cet échange, vous apportera de toute façon quelque chose, même si vous n’en avez pas l’impression sur le moment et à minima vous permettra d’affiner vos choix pour trouver une technique qui vous sera plus adaptée. Et lorsque vous avez trouvé, et la relation et la technique qui vous conviennent, et que vous êtes prêt à lâcher vos résistances, alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon cheminement, à vous et à votre thérapeute pour le travail que vous allez faire ensemble.


#developpementpersonnel #médecinealternative #choisir #praticien #choix #chafiafr #chafiacoaching #cheminement #résistance